MALGRE LA SPECULATION DU PRIX SUR LE MARCHE
L’interdiction d’importer du ciment gris maintenue à l’Ouest du pays
jeudi 21 juillet 2016

L’interdiction d’importation du ciment gris va permettre aux cimenteries nationales d’écouler leurs stocks, argumente Bahati Lukwebo.

Le ministre de l’Economie nationale ne cède pas à la spéculation du prix sur le marché et à la pression des opérateurs économiques. Modeste Bahati Lukwebo est formel. Il maintient sa décision visant à suspendre l’importation du ciment gris, des barres de fer et du sucre, pour trois mois, à Kinshasa, au Kongo-Central et à l’ex-Bandundu.
Dans un arrêté signé le mardi 19 juillet à Kinshasa, le patron de l’Economie nationale précise que ces produits peuvent cependant être importés dans d’autres parties de la RDC. Cette nouvelle mesure rectificative accorde, néanmoins, une dérogation aux importations en cours, à condition qu’elles soient dûment signalées au ministère de l’Economie.
C’est dans ce sens que le Gouverneur de la province du Kongo central, Jacques Mbadu Nsitu a libéré des sacs en provenance de l’Angola. Des camions remorques contenant des sacs de ces produits utiles aux travaux de construction, ont été autorisés à entrer au Kongo-Central, via le poste frontalier de Lufu.
Cette décision prise par le gouverneur de cette province, dit-il, vise à désengorger les postes frontaliers. Notamment celui de Lufu, où de fortes tensions ont été signalées depuis l’entrée en vigueur de cette interdiction, signale radio okapi. Jacques Mbadu autorise même l’entrée des véhicules stationnés du côté angolais : "Les véhicules qui ont déjà payé les droits, doivent être libérés tout de suite, car il n’y a pas de raison de les bloquer. Les autres importateurs doivent remplir les formalités, conformément aux textes légaux, en payant aussi la taxe de la DGDA pour le compte de la province. Comme il faut décongestionner de l’autre côté, même les véhicules qui sont là-bas [côté angolais] peuvent, passer et payer les droits de douane", précise la source.
Sur place à Lufu, indiquent des sources frontalières, plus de 120 véhicules chargés du ciment gris étaient bloqués côté congolais et plus des 500 autres du côté angolais. Le ministre Bahati avait justifié cette décision par la nécessité de lutter contre l’importation frauduleuse du ciment, barres de fer et sucre qui, selon lui, constitue une menace sérieuse contre l’industrie nationale. Cette suspension de trois mois, poursuit-il, va permettre aux industries nationales d’écouler leurs produits.
Conséquence de cette décision à Kinshasa, le prix d’un sac de ciment varie de 10.000 FC (9, 46 dollars américains) à 15.000 FC (14, 69 dollars américains), tandis qu’à Matadi le montant est passé de 5.000 FC (4, 23 dollars américains) à 15. 000 FC. A Lubumbashi (Haut-Katanga), 50 kg du sac de ciment gris a aussi grimpé de près de 50 % depuis la prise de cette décision. A ce jour, un sac de ciment se négocie à 14. 000 FC voire 15.000 FC, au lieu de 8.000 FC (7, 37 USD) par le passé.
Cette spéculation est due à la rareté du produit sur le marché, rapportent certains opérateurs économiques. Dans le sillage de la Fédération des entreprises du Congo, les membres du patronat congolais qualifient cette décision d’inadéquate et d’improductive. D’ailleurs, les sections FEC de l’Ituri, de l’ex-Katanga, et d’autres parties Est du pays avaient demandé au ministre de l’Economie de revoir sa décision, qui ne cadrait pas avec la réalité de leurs milieux.
Annoncée le jeudi 7 juillet dernier, la décision du ministre de l’Economie de suspendre l’importation du ciment, des barres de fer et du sucre sur l’ensemble du pays a également été désapprouvée par la Société civile et les ménages en chantier. MOLINA

La désignation du dauphin de Joseph Kabila, est-ce une priorité ?
mercredi 11 janvier 2017

La prestation de la Majorité présidentielle (MP) sur fond de lancement de la Centrale électorale, lundi 9 janvier, continue à alimenter le débat dans (...)
lire la suite
Centre interdiocésain : inscrire le rejet de la violence dans la charte en gestation
mercredi 28 décembre 2016

*Dans un pays post-conflit comme la RD Congo, la barbarie peut donner des idées aux boutefeux. Les pourparlers du Centre interdiocésain (...)
lire la suite
Ce que cache le cas Ntumba Luaba
jeudi 3 novembre 2016

* Sept ans après sa confession, le Rais peine toujours à avoir des hommes pour construire un Régime L’ancien Secrétaire éxécutif de la Conférence (...)
lire la suite
Autant un "monologue" positif qu’un dialogue négatif !
vendredi 21 octobre 2016

Lampions éteints ou rideaux tirés : le Dialogue national politique inclusif a vécu. Ouverts le 1er septembre 2016, ses travaux sont arrivés à terme (...)
lire la suite
La solution est entre les mains des Congolais eux-mêmes
jeudi 13 octobre 2016

Une série de sommets sur la crise politique en RD Congo est annoncée dans les jours à venir. A l’affiche, une importante réunion du Parlement européen (...)
lire la suite
L’interdiction d’importer du ciment gris maintenue à l’Ouest du pays
jeudi 21 juillet 2016

L’interdiction d’importation du ciment gris va permettre aux cimenteries nationales d’écouler leurs stocks, argumente Bahati Lukwebo. Le ministre de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting