Dernière minute :
PROMOTION DU TOURISME ET DE LA CULTURE EN RD CONGO
J. Kabila pose la première pierre de construction du Musée national
jeudi 28 juillet 2016

*Financé par la KOICA, l'ouvrage sera inauguré et ouvert au public en 2019. {{Le Président rd congolais Joseph Kabila a procédé hier mercredi le 27 juillet à la pose de la première pierre de construction du Musée national en RD Congo, le premier depuis l'histoire du pays. La cérémonie a eu lieu devant plusieurs invités dont des chefs de missions diplomatiques en poste à Kinshasa et tout ce que la coalition au pouvoir compte comme gestionnaires et autres cadres des partis alliés. La construction du Musée national en RD Congo est un projet financé par l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA). Cependant, aucun détail n'a été donné sur le coût global des travaux lors de la cérémonie d'hier. }} Toutefois, un membre de la Koica, représentant du projet de construction de cette Galerie d'arts en RD Congo, a déclaré que l'inauguration de cet ouvrage et son ouverture au public auront lieu dans le premier semestre de l'année 2019. Comme pour insinuer que les travaux vont durer pendant plus de deux ans, avant la remise de l'ouvrage aux dirigeants rd congolais. Selon la même source, ce bâtiment en passe de construction, Place ex-Tembe na Tembe sur le boulevard Triomphal, comportera entre autres, trois salles d'exposition et une salle de conférence répondant aux normes internationales. {{LIEU DE RENCONTRE ENTRE LE PASSE ET LE PRESENT}} En plus de son potentiel minier du reste tarissable, la RD Congo doit aussi sa richesse à sa diversité culturelle. Malheureusement, ce domaine qui constitue l'un des facteurs de développement sous d'autres cieux, demeure quelque peu inexploité en RD Congo. Ce qui fait rater au pays d’importantes sommes que pourrait générer le secteur du tourisme. Ce, depuis plusieurs décennies. Comment comprendre qu'un pays aux dimensions continentales comme la RD Congo, quatre-vingt fois la Belgique et quatre fois la France, se soit montré incapable d'aménager un Musée national ? Comment peut-on prétendre promouvoir l'activité touristique dans un pays n'ayant pas de Musée national comme la RD Congo? Voilà, un échantillon de questions parmi tant d’autres, qui, finalement, motivent, la construction d'un bâtiment destiné aux œuvres d'art au pays de Joseph Kabila. Dans un style quelque fois humoristique que les Kinois lui reconnaissent volontiers, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango a déclaré que le Musée a construire, est un joyau culturel devant servir de point d'intersection entre le passé et le présent de l'histoire de la RD Congo. " De par son disign, l'œuvre à ériger sur ce site contribuera à l'embellissement de la capitale ", a encore dit le patron de l'administration de la ville province de Kinshasa. Par ailleurs, en plus des considérations touristiques, le Gouv de Kinshasa a mis en exergue le côté pédagogique d'un établissement national d'exposition d'art. " Dans la pensée collective des Kinois, un Musée est perçu comme un débarras. Sinon, un souvenir lointain jeté dans l'océan de l'oubli. D'où, l'expression " il est entre au musée ", très courant dans le parler kinois. Par la construction de ce Musée national, nous voulons changer cette perception erronée des Kinois, en leur offrant une nouvelle vision d'un musée ", a renchéri André Kimbuta qui a terminé son propos par des remerciements au Gouvernement coréen pour son financement du projet. {{EVEILLER LA SENSIBILITE DES CONGOLAIS A L'ART }} " La cérémonie de pause de la première pierre de construction du Musée national en RD Congo est à la fois historique et significative. Elle fera du Musée national en RD Congo un important centre d'attraction au cœur de l'Afrique. Le but est d'éveiller la sensibilité de la population à la culture, avec plus ou moins 40.000 milles œuvres d'art qui y seront exposées ", a déclaré le Représentant résident de la Koica en RD Congo. Pour sa part, l'ambassadeur de la République de Corée en RD Congo a fait savoir que la meilleure façon de visiter la culture d'un pays est la construction de son Musée. "Il constituera, non seulement un espace culturel et historique; mais aussi un site touristique pour quiconque arrive pour la première fois en RD Congo. Particulièrement à Kinshasa ", a ajouté le même diplomate, avant d’ajouter que le projet de construction du Musée national en RD Congo est un tremplin devant permettre les deux pays, à savoir la Corée et la RD Congo, d'aller de l'avant. " La coopération entre nos deux pays, dans le domaine culturel, est une force cruciale pour renforcer nos relations diplomatiques ", a-t-il conclu. Dernier à prendre la parole, Elvis Muntiri Wa Bashara, ministre congolais du Tourisme assumant l'intérim du ministre de la Culture et des Arts, a rappelé qu'un Musée constitue le miroir de tout peuple dans sa diversité. " L'ouvrage dont nous officions la cérémonie de pause de la première pierre de construction en ce jour, contribuera à la valorisation de la diversité de la culture congolaise, gage de la cohésion nationale ", a-t-il dit. " Le projet de construction du Musée national en RD Congo est le plus grand que la Koica aura réalisé dans le secteur de la culture ", a expliqué le représentant Résident de cette Agence coréenne, présente en RD Congo depuis 2009. L'idée a germé en juillet 2011, lors de la visite à Kinshasa, du Président coréen Lee Myung-Bak. C'est donc à cette occasion que le Chef de l'Etat rd congolais, Joseph Kabila, avait formulé la demande auprès de son hôte coréen. La requête avait porté sur la nécessité de construire un Musée national en RD Congo. A l'issue d'un entretien qu'ils avaient eu à Kinshasa le 7 juillet 2011, les deux chefs d'Etat avaient signé deux accords sur la coopération économique et l'aide financière pour le développement. Un accord avait été signé par le patron de la Congolaise des hydrocarbures (Cohydro) et son homologue de Korean national oil corporation pour l'exploitation du pétrole congolais. Un deuxième accord avait été conclu dans le domaine des infrastructures. La construction du Musée national en RD Congo s'inscrit donc dans le cadre de ce second accord. {{Laurel KANKOLE}}
Les FARDC neutralisent la milice-Lendu "CODECO" à Hama hier !
mardi 21 janvier 2020

Les FARDC ont attaqué hier lundi 20 janvier, une position de la milice-Lendu "CODECO" du chef de guerre Louis Udjulu. basée à une quarantaine de (...)
lire la suite
La Haut-Commissaire des NU aux droits de l’homme attendue en RDC
mardi 21 janvier 2020

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, effectuera une visite officielle de cinq jours, soit du 23 au 27 (...)
lire la suite
Julien Paluku satisfait de la relance et de la promotion des cimenteries en RDC
mardi 21 janvier 2020

Le ministre de l'Industrie Julien Paluku Kahongya se dit satisfait de la relance, la promotion des cimenteries en RDC ainsi que de la (...)
lire la suite
Jeanine Mabunda pour l’amélioration des conditions de travail du personnel administratif
mardi 21 janvier 2020

La présidente de l'Assemblée nationale s'engage en cette année 2020, à la poursuite des efforts pour améliorer les conditions de travail du personnel (...)
lire la suite
Les modalités d’appui de la gratuité de l’enseignement de base au menu
mardi 21 janvier 2020

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga s'est entretenu hier lundi 20 janvier avec une délégation de la Banque mondiale conduite par son directeur des (...)
lire la suite
Balkanisation : danger pour les uns, illusion pour les autres
mardi 21 janvier 2020

Face à la menace à l'intégrité du territoire national, les Congolais n'éprouvent pas tous la même appréhension. Un camp assure, "pas de panique, il n'y (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le parler vrai depuis Londres

En politique, le parler cru n'est pas toujours -c'est un euphémisme- une vertu. Idem pour le franc parler ou le parler vrai. Ici comme ailleurs, les professionnels de la politique sont abonnés (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting