L’Etat ne saurait s’arrêter…
jeudi 22 décembre 2016

La RDC pouvait-elle se payer le luxe de rester encore longtemps sans gouvernement de plein exercice ? En ce moment où les urgences se déclinent en termes de budget, de préparation des élections, aurait-il été raisonnable de faire l’impasse sur l’organe clé de la gouvernance du pays ? Bref, les Congolais pouvaient-ils se passer du Gouvernement ? La réponse est NON dans toutes nos langues et dialectes.
Sevré du Cabinet Matata depuis la démission de ce dernier, le pays n’était plus véritablement gouverné. Ici comme ailleurs, expédier les affaires courantes relève du service minimum. Sans plus. Plus donc besoin d’un dessin pour inférer que la nomination par le chef de l’Etat du Gouvernement Badibanga était au moins un impératif pour la gestion du pays.
A moins de proclamer ouvertement que l’existence de la RDC comme pays et Etat est suspendue…jusqu’à nouvel ordre. Ce, en vertu de la polémique très zaïro-congolaise sur la fin de mandat du chef de l’Etat. Sauf à estimer que l’absence d’un Cabinet de plein pouvoir participe de la politique du chaos ou du pire. On est là dans des considérations purement politiciennes qui ne tiennent pas toujours compte de l’intérêt général.
Maintenant, que ce gouvernement paraisse éléphantesque et donc budgétivore, on peut en discuter. Avec 45 ou 50 membres, il était tout à fait possible d’avoir une équipe qui réponde à la fois au bréviaire du moment qu’est l’Accord politique du 18 octobre, à la représentativité nationale et à celle des femmes.
Du côté présence féminine par exemple, on est loin du compte. Le mal étant dans la racine. A savoir que la quasi-totalité des chefs de partis sont des hommes. Lesquels s’auto-désignent systématiquement ou presque à chaque redistribution des cartes.
José NAWEJ

Gare au front social !
vendredi 21 juillet 2017

Crise politique ? Le Congo-Zaïre y est abonné dès l’aube des années Transition. Sous Mobutu comme sous les deux Kabila. Le père et le fils. En (...)
lire la suite
Vivement des palliatifs crédibles
jeudi 20 juillet 2017

Affirmer que le pays val mal et même très mal n’a plus rien d’original. Cela est devenu un poncif. Comme un autre lieu commun récité par toutes les (...)
lire la suite
Vu la Constitution…
mercredi 19 juillet 2017

Depuis le bon milieu de la semaine dernière, chaque jour -ou presque - apporte son lot de mises à la retraite et de nominations. Administration (...)
lire la suite
L’odeur d’une énième transition
mardi 18 juillet 2017

Une énième transition ? On en parle de plus en plus dans le landerneau politique kinois. Certains en esquissent même les contours. L’aveu (...)
lire la suite
L’odeur d’une énième transition
lundi 17 juillet 2017

Une énième transition ? On en parle de plus en plus dans le landerneau politique kinois. Certains en esquissent même les contours. L’aveu (...)
lire la suite
Comme un air de 2016…
vendredi 14 juillet 2017

Où 2017 commence à ressembler à sa devancière ! L’année dernière, un seul refrain était sur les lèvres : élections libres, démocratiques, transparentes…à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting