INTERFACE ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LE PARLEMENT
Justin Bitakwira va plaider pour la création de l’Ordre des médecins vétérinaires
vendredi 6 janvier 2017

Le ministre des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira a pris l’engagement de peser de tout son poids pour l’avènement de l’Ordre des médecins vétérinaires. Il l’a dit mercredi 4 janvier à l’occasion de la rencontre qu’il a eue avec l’Association des médecins vétérinaires de la RD Congo au Centre (AMVC) d’Accueil Caritas à Kinshasa. Témoins de l’événement : le Pr Mabi Mulumba, président de la Commission Ecofin du Sénat et le député Joseph Bokona, président de la Commission PAJ.

A l’occasion, le président de l’AMVC, Dr Miteyo, a remis au ministre un mémo de trois pages dans lequel il explique le bien fondé d’avoir une loi portant création de l’Ordre des médecins vétérinaires. " Si nous avons l’ordre des médecins vétérinaires, il sera facile pour la corporation, d’initier des textes de lois qui encadrent la profession. L’ordre joue également un rôle essentiel dans le maintien de la discipline au sein des membres de la profession. Il y a des charlatans qui pullulent au sein de la profession, désormais il faudrait que nous puissions y mettre de l’ordre. Il y a aussi le rôle de la représentation… "
L’AMVC existe depuis bientôt 30 ans et a depuis 2007 un avant projet de loi qui n’attend que d’être introduit à différents niveaux.
Ci-dessous, le mémo de l’AMVC DK

MEMO A L’ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE EN CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

1. L’AMVC a été crée sur l’Ordonnance N°87-087 du 12 mai 1987, lui accordant la personnalité civile. Elle est organisée et aspire au développement de la République Démocratique du Congo dans laquelle la production animale est une stratégie de base pour le progrès du pays. Elle se veut être une organisation de référence, dynamique et capable de contribuer au maintien de la biodiversité et à la bonne santé de la population congolaise.
2. L’AMVC a évoluée de manière professionnelle pendant près de trente ans. Mais, elle s’est trouvée limitée notamment sur le plan de la protection juridique et fait face à des défis politiques, professionnels, socio-économiques et déontologiques.
3. Il ya dix ans, en mai 2007, par le biais de l’honorable Dr Puis BITAKUYA DUNIA, alors Président de la Commission de l’Environnement et des Ressources Naturelles, une proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre des Médecins Vétérinaires a été adressé à l’honorable Président du Parlement qui en a reconnu la recevabilité en octobre 2007 et a proposé que la requête soit déposée auprès du gouvernement et ensuite, trouvera de la place à l’ordre du jour auprès de la conférence des Présidents pour son inscription à l’ordre du jour (Comme matières nouvelles en session Ordinaire de septembre 2009, comme arriérés législatifs à la Session de mars 2010).
4. Qu’est ce qui pousse l’AMVC à demander l’établissement de l’Ordre des Médecins
Vétérinaires ? - Pas de protection juridique : des charlatans sur toute la filaire professionnelle
(Production, protection, importation, maintien de la biodiversité,...) ;
Démotivation des éleveurs : forte concurrence déloyale ;
Inefficacité des structures d’encadrement et des services vétérinaires ;
Forte dépendance de la RDC vis-à-vis de l’extérieur en matière de des produits carnés.
5. Du point de vu politique, l’Etat doit organiser le cadre d’exercice des professions libérales et des métiers. Bon exemple pour l’Ordre des Médecins, des Avocats et des Pharmaciens. Le cadre juridique ainsi conféré, donne des directives précises pour que les Médecins Vétérinaires contribuent efficacement au développement du pays.
6. Du point de vu professionnel, le nombre des Médecins Vétérinaires est parti de quelques centaines des Médecins Vétérinaires, il ya trente ans, a plus ou moins 3.500 Médecins Vétérinaires à ce jour. Il faut relever le défi de la qualité de la profession au regard de l’augmentation des établissements d’enseignement supérieur appelé à former les Médecins Vétérinaires.
7. Du point de vu social, comme partout ailleurs dans le monde, le Médecins Vétérinaire fait parti intégrante du corps médical. Il est appelé à préserver ta santé de l’homme en prévenant la maladie et en assurant ses besoin en protéines d’origine animale et en assurer le contrôle de qualité pour protéger la population contre les intoxications et les zoonoses qu’on dénombre autour de 700. Ceci constitue réellement un problème de santé publique ou l’Etat est interpellé.
Suivant les dispositions de l’Organisation International du Travail, la profession Vétérinaire fait partie des professions à Ordre. Il s’agit des Ordres des Avocats, des Architectes, des Pharmaciens, des Médecins et des Chirurgiens dentistes.
8. Du point de vu économique, la chute vertigineuse des productions des bovins, caprins, ovins, porcins, volaille,... est à chiffrer en termes des milliards de dollars de manque à gagner pour le pays. L’industrie animale est quasi inexistante. La fuite des capitaux destinés à l’importation des produits carnés augmente d’année en année.
9. Du point de vu déontologique, l’Ordre des Médecins Vétérinaires donnera des directives contraignantes pour encourager le professionnalisme, la loyauté, l’efficacité et la transparence. Ce même Ordre définira les devoirs, les droits et les obligations des Médecins Vétérinaires et fixera réellement leur responsabilité et leur indépendance. Egalement, les directives seront fixées au tenu des établissements vétérinaires de qualité : Hôpital vétérinaire, Cliniques, Cabinet, des locaux adaptés. L’Ordre découragera la concurrence déloyale.
En bref, l’ordre a un rôle administratif, régalien, disciplinaire, social, de représentation professionnel, de coordination, de renforcement des capacités et détient le code de déontologie.
10. Au regard de tous ces défis ci-haut relevés, plaise à la sollicitude de Votre Excellence, de bien vouloir endosser notre requête, mieux notre dossier et le soutenir auprès des Honorables Députés et Sénateurs en vue son adoption comme lois portant création de l’Ordre des Médecins Vétérinaires de la RD Congo, au cours de la session parlementaire de Mars 2017. Ce dont nous ne doutons pas un seul instant de vos capacités d’y parvenir " Merci, Excellence pour votre attention particulière à soutenir.
Fait à Kinshasa, le

Dr Bruno MITEYO NYENGE
Président du Conseil d’Administration

L’utilisation des normes peut rendre des villes plus intelligentes
jeudi 19 octobre 2017

* Pour sa part, l’association pour la promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN) recommande des campagnes de sensibilisation à (...)
lire la suite
Les premières destructions suscitent une vive polémique
jeudi 19 octobre 2017

Quelques maisons construites anarchiquement sur le site agricole de Kindibula, dans la commune de Mont Ngafula ont été démolies par des tracteurs (...)
lire la suite
Les décharges publiques chargent et polluent l’environnement à Kinshasa !
mercredi 18 octobre 2017

* Face à l’insalubrité devenue une marque de la ville, la responsabilisation des bourgmestres s’impose comme une nouvelle approche d’assainissement (...)
lire la suite
Goma : l’inauguration de l’Institut français fixée au 20 octobre prochain
mercredi 18 octobre 2017

L’Institut français de Goma sera inauguré le 20 octobre prochain. C’est Alain Remy, ambassadeur de France en République Démocratique du Congo, qui va (...)
lire la suite
La RDC attendue au Forum de l’initiative du Bassin du Nil au Rwanda
mercredi 18 octobre 2017

La RDC est attendue au 5ème forum biennal pour le développement du Bassin du Nil, qui se tiendra du 23 au 25 octobre prochain au Rwanda. Une (...)
lire la suite
La route de Kimwenza dévisagée par des ravins
mercredi 18 octobre 2017

La route de Kimwenza, prolongement de l’avenue des Cliniques universitaires, se présente aujourd’hui dans un état de délabrement très avancé. Depuis (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting