" BATAILLE " AUTOUR DE LA PRIMATURE
Udps favorite, mais…
lundi 9 janvier 2017

* Le fait d’avoir deux responsables de ce parti à la tête de deux postes-clef de la transition post-Centre interdiocésain, pose problème.

Qui remplacera donc Samy Badibanga à la Primature ? Enigme ! La question est sur toutes les lèvres des Congolais. Toutefois, le moins que l’on puisse savoir est qu’au terme de l’Accord du 31 décembre dernier, ce poste revient au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. Il appartient à cette plateforme de l’opposition de désigner son candidat Premier ministre. D’ores et déjà, plus d’un observateur perçoit une bataille aux cornes en interne, autour de ce poste très convoité.
Cependant, les apparences renseignent jusqu’ici que la quasi totalité des composantes du Rassemblement ne verrait pas d’inconvénient à ce que l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), puisse proposer un candidat à la Primature. Selon des sources, le Groupe de sept partis politiques (G7) ne s’y serait pas opposé. Toutefois, cette composante du Rassemblement mettrait en exergue des critères de choix du candidat Premier ministre que devra présenter leur plateforme. De son coté, le cartel politique timbré " Alternance pour la République " que préside Delly Sessanga, donnera sa position aujourd’hui lundi 9 janvier. Jusqu’hier dimanche, des sources croisées contactées par Forum des As, ont indiqué que seule la Dynamique semblait ne pas exclure l’éventualité de proposer son propre candidat.
Dans cette séquence délicate de gestion des ambitions, le CDPS de l’ambassadeur François-Xavier Beltchika, sans être membre éminent du Rassemblement, ainsi que la plateforme Coalition des patriotes pour la République (CPR), proposent carrément leur leader comme candidat à la Primature. A l’Udps d’Etienne Tshisekedi, ca se chuchote de plus en plus autour de Valentin Mubake. C’est donc ce fils du Sud-Kivu et fidèle parmi les fidèles au chef incontestable et incontesté du parti de la 11ème rue Limete résidentiel qui est donné pour favori.

L’UDPS A LA FOIS A LA TETE DU CNS ET DE LA PRIMATURE ?

Pas un scoop de Forum des As. De tous les partis qui composent le Rassemblement, l’Udps d’Etienne Tshisekedi a l’avantage d’être la formation politique la plus ancienne de l’Opposition. Pas seulement. En termes de représentativité, ce même parti politique que tous les acteurs politiques zaïro-rdcongolais appellent, non sans raison fille-ainée de l’Opposition, a également le mérite d’être l’une des rares formations politiques ayant un ancrage dans le pays réel. C’est donc, un secret de polichinelle. Mieux, une réalité politique qui met d’accord, tous les sociétaires de la plateforme de l’Opposition post-Genval. Compte tenu de ces deux considérations, il parait donc naturel que l’UDPS parte favorite dans la course actuelle à la Primature au niveau du Rassemblement.
Mais, le fait qu’Etienne Tshisekedi soit annoncé à la tête du Conseil national de suivi (CNS) de l’Accord du Centre interdiocésain, pose quand même un vrai problème. Avoir encore un Premier ministre issu de la même Udps, cela reviendrait à dire qu’un seul et même parti sera doublement représenté à la tête de deux postes-clef de la transition post-Centre interdiocésain. Avoir un Premier ministre Udps, ferait que ce parti soit à la fois juge et partie. Ce, dans la mesure où le Conseil national de suivi aura notamment dans ses attribuions, le contrôle de l’application par le Gouvernement de l’Accord. Plus concrètement, on aurait un Udps qui contrôle un autre. Ce qui, a priori, ne serait pas évident. Par conséquent, ça pose problème. C’est un peu cette brèche qu’utilise le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba Gombo, qui conditionne sa signature au bas de l’Accord au règlement de cette question.
En termes clairs, le MLC et ses alliés aimeraient bien prendre le contrôle du CNS. Cette formation politique qui a promis de signer l’Accord de la Saint Sylvestre, après sa rencontre de jeudi 5 janvier avec le bureau de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), n’attend que le problème soulevé ci-dessus puisse être résolu.
Laurel KANKOLE

Félix Tshisekedi, pas demandeur !
jeudi 17 août 2017

* Fatshi ne jure, cependant, que sur l’application intégrale de l’Accord du 31 décembre qui prévoit le délai de la tenue effective des élections. (...)
lire la suite
Le CNSA divise le Front pour le respect de la Constitution
mercredi 16 août 2017

* Considérant l’adhésion d’une aile du Front à l’institution citoyenne pilotée par Olenghankoy, comme l’œuvre des quémandeurs de postes, le reste de la (...)
lire la suite
CNSA : vivement la loi organique
mardi 15 août 2017

Il ne reste plus que quatre mois. Quatre mois pour arriver au terme des échéances électorales, prévues par l’Accord de la Saint Sylvestre, signé en (...)
lire la suite
Edem Kodjo : une présence qui relance les supputations
lundi 14 août 2017

* Que cache la visite à Kinshasa de l’officiant principal des négociations de la Cité de l’Union africaine ? Ça se chuchotait en haut lieu tout au (...)
lire la suite
Après Katumbi, est-ce le tour du fils Dokolo ?
vendredi 11 août 2017

*Le lancement de son mouvement citoyen hier jeudi pousse nombre d’observateurs à s’interroger sur les ambitions du gendre du président angolais. (...)
lire la suite
Affaire BDK : les preuves de l’insurrection
jeudi 10 août 2017

* Au cours d’une cérémonie hier au Commissariat général de la PNC, les auteurs présumés des actes terroristes de lundi 7 août, ayant notamment causé la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting