Nord Kivu : peu d’enrôlés, l’enregistrement des électeurs bat de l’aile
mardi 10 janvier 2017

Le nombre d’électeurs jusque-là enregistrés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) reste très faible selon tous les observateurs. Les partis politiques, la société civile et les medias ne sensibilisent pas. La CENI de son côté, connait des problèmes logistiques et techniques. Certains territoires sont insécurisés par les groupes armés et de nombreux habitants sont déplacés. La CENI promet de délocaliser certains centres des villages de Beni territoire à Oicha le chef-lieu du territoire pour permettre aux déplacés d’être enrôlés.

Le vice-président de la CENI, Norbert Bashengezi est arrivé à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu le dimanche 8 janvier pour évaluer cette situation avec toutes les parties prenantes. Lancée depuis le 13 décembre 2016, l’opération d’enrôlement peine à atteindre sa vitesse de croisière.
Dans un échange le même dimanche avec les couches sociales, réunion élargie aux membres du Comité provincial de sécurité, aux délégués de la société civile, au gouverneur de province, ministres et députés provinciaux, il a relevé la faiblesse des chiffres et invité tous les acteurs à redoubler d’efforts dans la sensibilisation. Une réunion restreinte avec l’assemblée provinciale, le gouvernement provincial, le Barza communautaire et la société civile a eu lieu hier lundi 9 janvier sur la sécurisation et le déploiement des kits.

FAIBLE TAUX D’ENROLES

Au stade actuel, les statistiques indiquent le taux d’enrôlement de 23% dans la ville de Goma ; Beni ville (0,6%), Butembo (3,4%) ainsi que dans les territoires de Beni territoire (0%) ; Lubero (0,3%), Rutshuru (0,7%), v(, Nyiragongo (36,1%), Masisi (0,4%) et Walikale (3,1%). Le Nord-Kivu entend enrôler 4 millions d’électeurs pour avoir 50 députés.
La CENI reconnait le déploiement tardif des kits électoraux dans les territoires et villes. Les bureaux d’enrôlement sont opérationnels seulement dans les centres. Maintenant le défi est l’acheminement des kits dans les groupements, chefferies et villages. Il faut braver le mauvais état des routes.
Ces zones sont souvent insécurisées par les groupes armés. Cette insécurité retarde le déploiement des kits. Certains villages et groupements sont vidés de leurs habitants. Comment enrôler les déplacés loin de leurs milieux où ils sont censés voter le jour du scrutin ? C’est une grande question pour tous. Car ces déplacés, une fois retournés dans leurs milieux ne vont pas voter car les cartes d’électeurs sont territorialisées sauf dérogation pour voter loin de son milieu d’enregistrement.

DEFICIT DE SENSIBILISATION DES POPULATIONS

Au quotidien dans les milieux, la société civile et les partis politiques de la majorité comme de l’opposition ne sensibilisent pas les électeurs à aller s’enregistrer comme en 2006 et 2011.
Dans les bureaux d’inscription, les témoins des partis politiques et les observateurs de la société civile sont invisibles. Dans les médias, les messages sur le processus électoral ne passent pas sauf lorsqu’un membre de la CENI passe dans la ville. Norbert Bashengezi exhorte les députés et toutes les organisations à mobiliser davantage les populations à s’inscrire. Le Nord Kivu attend enrôler 4 millions d’électeurs pour avoir 50 députés. Peu d’enrôlés signifierait donc peu d’élus.
La société civile dit manquer de moyens car contrairement aux élections de 2006 et 2011, les partenaires internationaux n’ont pas encore financé le volet sensibilisation.

De notre Correspondant à Goma,
Pépé MIKWA

WILPF/RDC a sensibilisé les organisations féminines aux activités réalisées
lundi 23 janvier 2017

La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, section RDC (WILPF/RDC), a rendu compte de ses actions menée dans le cadre de la (...)
lire la suite
Un dignitaire spirituel plaide pour la consécration des jours fériés en mémoire de Kimbangu et Kimpa-vita
vendredi 20 janvier 2017

Tout en invitant les décideurs politiques Congolais à pérenniser les idées forces de Patrice Emery Lumumba et de M’zee Laurent Désiré Kabila, Mfumu (...)
lire la suite
L’église « L’Adoration » a fêté ses deux ans d’existence
jeudi 19 janvier 2017

Deux ans d’existence, ça se fête. A l’occasion de la commémoration de son deuxième anniversaire, l’église « L’Adoration » a organisé le lundi 16 janvier (...)
lire la suite
La congolaise appelée à la culture de l’excellence
jeudi 19 janvier 2017

Le Réseau des Communicateurs en Genre (RCG) a organisé le vendredi 13 janvier 2017 une journée de réflexion sur le thème " la parité homme-femme pour (...)
lire la suite
La Fondation Lumumba projette une conférence des femmes leaders africaines
jeudi 19 janvier 2017

Célébration de la journée internationale de la femme 2017, la Fondation Lumumba y pense déjà. Roland Lumumba, président de ladite fondation, projette (...)
lire la suite
Les violences conjugales au centre d’un entretien entre le MGEF et la presse
jeudi 19 janvier 2017

Les violences conjugales ont fait l’objet d’un échange entre la presse et la directrice chargée de la promotion socio-économique au ministère du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting