Nord Kivu : peu d’enrôlés, l’enregistrement des électeurs bat de l’aile
mardi 10 janvier 2017

Le nombre d’électeurs jusque-là enregistrés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) reste très faible selon tous les observateurs. Les partis politiques, la société civile et les medias ne sensibilisent pas. La CENI de son côté, connait des problèmes logistiques et techniques. Certains territoires sont insécurisés par les groupes armés et de nombreux habitants sont déplacés. La CENI promet de délocaliser certains centres des villages de Beni territoire à Oicha le chef-lieu du territoire pour permettre aux déplacés d’être enrôlés.

Le vice-président de la CENI, Norbert Bashengezi est arrivé à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu le dimanche 8 janvier pour évaluer cette situation avec toutes les parties prenantes. Lancée depuis le 13 décembre 2016, l’opération d’enrôlement peine à atteindre sa vitesse de croisière.
Dans un échange le même dimanche avec les couches sociales, réunion élargie aux membres du Comité provincial de sécurité, aux délégués de la société civile, au gouverneur de province, ministres et députés provinciaux, il a relevé la faiblesse des chiffres et invité tous les acteurs à redoubler d’efforts dans la sensibilisation. Une réunion restreinte avec l’assemblée provinciale, le gouvernement provincial, le Barza communautaire et la société civile a eu lieu hier lundi 9 janvier sur la sécurisation et le déploiement des kits.

FAIBLE TAUX D’ENROLES

Au stade actuel, les statistiques indiquent le taux d’enrôlement de 23% dans la ville de Goma ; Beni ville (0,6%), Butembo (3,4%) ainsi que dans les territoires de Beni territoire (0%) ; Lubero (0,3%), Rutshuru (0,7%), v(, Nyiragongo (36,1%), Masisi (0,4%) et Walikale (3,1%). Le Nord-Kivu entend enrôler 4 millions d’électeurs pour avoir 50 députés.
La CENI reconnait le déploiement tardif des kits électoraux dans les territoires et villes. Les bureaux d’enrôlement sont opérationnels seulement dans les centres. Maintenant le défi est l’acheminement des kits dans les groupements, chefferies et villages. Il faut braver le mauvais état des routes.
Ces zones sont souvent insécurisées par les groupes armés. Cette insécurité retarde le déploiement des kits. Certains villages et groupements sont vidés de leurs habitants. Comment enrôler les déplacés loin de leurs milieux où ils sont censés voter le jour du scrutin ? C’est une grande question pour tous. Car ces déplacés, une fois retournés dans leurs milieux ne vont pas voter car les cartes d’électeurs sont territorialisées sauf dérogation pour voter loin de son milieu d’enregistrement.

DEFICIT DE SENSIBILISATION DES POPULATIONS

Au quotidien dans les milieux, la société civile et les partis politiques de la majorité comme de l’opposition ne sensibilisent pas les électeurs à aller s’enregistrer comme en 2006 et 2011.
Dans les bureaux d’inscription, les témoins des partis politiques et les observateurs de la société civile sont invisibles. Dans les médias, les messages sur le processus électoral ne passent pas sauf lorsqu’un membre de la CENI passe dans la ville. Norbert Bashengezi exhorte les députés et toutes les organisations à mobiliser davantage les populations à s’inscrire. Le Nord Kivu attend enrôler 4 millions d’électeurs pour avoir 50 députés. Peu d’enrôlés signifierait donc peu d’élus.
La société civile dit manquer de moyens car contrairement aux élections de 2006 et 2011, les partenaires internationaux n’ont pas encore financé le volet sensibilisation.

De notre Correspondant à Goma,
Pépé MIKWA

Kinshasa : les bars et terrasses équipés d’écrans plats attirent les amoureux du foot
lundi 27 mars 2017

Hormis les baffles qui diffusent de la musique à des décibels élevés, des écrans plats sont de plus en plus visibles sur les terrasses, ainsi que dans (...)
lire la suite
« Royal air Maroc » fait honneur aux dames
lundi 27 mars 2017

Le Directeur régional de « Royal air Maroc » (RAM) d’aviation, Ben Osmane, a offert, le samedi 25 mars à Kinshasa, un déjeuner à une centaine de (...)
lire la suite
Le cardinal Monsengwo autorise les catholiques à fréquenter de nouveau ’’Nzete ekauka’’
vendredi 24 mars 2017

Les fidèles catholiques sont de nouveau autorisés à fréquenter ’’Nzete ekauka’’, le site des apparitions mariales à Mokali, à Kingasani I, dans la (...)
lire la suite
Facteur d’appauvrissement de la jeune fille
vendredi 24 mars 2017

La grossesse de l’adolescente est considérée comme un problème de société qui affecte de nombreuses jeunes filles. Elle est généralement liée à la (...)
lire la suite
47 % de la population congolaise ont accès à une source d’eau améliorée en milieu urbain
jeudi 23 mars 2017

L’humanité a célébré, hier 22 mars, la Journée mondiale de l’eau. La RDC, malgré son potentiel énorme en ressource en eau souterraine et de surface, est (...)
lire la suite
Après "Ankoro", "Boma Maman" séduit plus d’un jeune Kinois
jeudi 23 mars 2017

* D’ores et déjà, des spécialistes de la santé publique tirent la sonnette d’alarme quant aux conséquences à long terme, d’un usage abusif des stimulants (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting