Dernière minute :
HAUT-KATANGA
Jacques Kyabula en justice contre la firme sud-africaine Invuke sarl
lundi 6 juillet 2020

* Cette dernière est accusée de non-respect de contrat de livraison de maïs signé en septembre 2019 pour un montant global de 2,86 millions USD

Le Gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, a résolu d'ester en justice, la firme sud-africaine Invuke Sarl, pour abus de confiance, apprend-on des sources très proches du gouvernorat de province.

A en croire nos sources, en septembre 2019, Invuke Sarl avait signé en bonne et due forme avec le gouvernement provincial du Haut-Katanga, un contrat de livraison de 4.930 tonnes de farine de maïs, pour un montant global de 2 millions 86 mille dollars américains. Il se fait qu'à échéance, le fournisseur s'est avéré incapable de fournir la marchandise dans sa totalité, alors qu'il avait déjà perçu la somme représentant la valeur marchande de la commande.

Dans un communiqué de presse signé par son Secrétaire exécutif, Eugène Malezi Kasato, le Gouvernement du Haut-Katanga note, non sans indignation, qu'" après une timide livraison de la commande payée, l'Exécutif provincial a rappelé au fournisseur le respect de ses engagements. La commande n'ayant pas été totalement livrée, le gouvernement provincial a transmis le dossier au Parquet pour examen et pour être rétabli dans ses droits ".

Contacté, le Secrétaire exécutif du gouvernement provincial du Haut-Katanga affirme que le dossier est actuellement en instruction au parquet à Lubumbashi, ajoutant que le magistrat instructeur a décidé de mettre en détention pour raison d'enquête, M.Tony Badjo Munongo, représentant de la société Invuke à Lubumbashi.

Selon des sources sur place, la province du Haut-Katanga est d'ordinaire confrontée à une sévère pénurie de farine de maïs au cours des mois de septembre et octobre de chaque année. Ce qui entraîne la flambée de prix sur le marché local de cette denrée alimentaire de base, l'offre étant très largement inférieure à la demande. Ainsi, pour prévenir cette situation de carence, le Gouvernement provincial, en accord avec l'Exécutif central, avait donc levé l'option d'importer d'importantes tonnes de farine de maïs pour mettre des centaines de milliers de ménages à l'abri. Et, c'est dans ces conditions qu'en septembre 2019, l'équipe Kyabula avait a pris contact avec la société sud-africaine Invuke Sarl, via sa filiale de Lubumbashi, pour la commande de 4 930 tonnes de maïs pour un coût de 2 millions 86 mille dollars américains.

Alors qu'il s'agit d'une affaire de non-respect des engagements pris par une partie au contrat, des détracteurs du gouverneur du Haut-Katanga, pour la plupart tapis à Kinshasa, ont plutôt parlé d'un détournement de 7 millions de dollars américains par ce dernier. Ce que dément formellement l'intéressé dans un communiqué officiel daté du samedi 4 juillet courant.

QUAND LES DETRACTEURS DE JACQUES KYABULA TOMBENT TROP BAS

Imperturbable, Jacques Kyabula balaye d'un revers de la main, toutes ces accusations de ceux qui le vilipendent, affirmant qu'il s'agit d'une entreprise de sape, d'une imagination des personnes malintentionnées.

" Depuis quelques temps, il circule une information sur les réseaux sociaux selon lesquelles, le gouvernement provincial aurait détourné 7 millions de dollars américains. Cette information est fausse et est le fruit de l'imagination fertile des personnes malintentionnées ", peut-on lire dans ce communiqué du Gouvernorat du Haut-Katanga.

" Il est hors de propos de prétendre à un quelconque détournement pour salir l'image des autorités provinciales. Le dossier étant encore en cours d'instruction, nous ne saurions vous en dire plus ", poursuit ledit communiqué.

Ayant sa conscience tranquille, le Gouverneur du Haut-Katanga promet d'engager des poursuites judiciaires contre quiconque diffuserait, par n'importe quel moyen des " informations fallacieuses " pour ternir l'image de la province et de ses dirigeants.

De l'avis des observateurs sur place à Lubumbashi, tout serait parti d'une motion d'information du député provincial Thomas Lupita, présentée lors de la séance plénière du lundi 29 juin dernier de cet organe délibérant. Au cœur de la motion : le dossier d'achat de farine de maïs par le gouvernement qui, selon le député provincial auteur de la dite motion, était couvert d'une " opacité floue ".

Devant ses collègues députés provinciaux, Thomas Lupita avait déclaré que le gouverneur de province avait décaissé une somme de 7.000.000 $ et que le ministre provincial de l'Economie de l'époque n'aurait livré que 20% de la farine de maïs commandée. Pourtant, le gouvernement provincial affirme avoir engagé plus de 2 millions USD pour commander 4.930 tonnes de farines de maïs.

A en croire notre confrère Marcelo Mfumu depuis Kolwezi, l'exécutif provincial reconnait que la commande n'avait pas été honorée entièrement et dit avoir à maintes reprises mis la pression sur le fournisseur pour qu'il respecte ses engagements. Mais sans succès. C'est ainsi que le gouvernement provincial avait transmis le dossier au Parquet pour examen en vue d'être rétabli dans ses droits.

Question : En cette période de crise sanitaire dont les conséquences économiques ne sont plus à démontrer, à qui profiterait une éventuelle instabilité délibérée de la province du Haut-Katanga? En tout cas, pas à la population. Pourtant, plusieurs sources sur place à Lubumbashi encouragent le leadership de Jacques Kyabula qui, depuis son élection à la tête de la province, mène un combat acharné pour l'intérêt supérieur de cette province et de ses administrés. Doit-on sacrifier tous ces efforts sur l'autel des calculs politiciens ? A tout le moins, ca sent la politique de ôtes-toi delà que je m'y mette. Grevisse KABREL
Congo Airways reçoit le certificat Gold de la firme Sud-Africaine Litson et Associates
lundi 27 juillet 2020

Bonne nouvelle pour la compagnie nationale d’aviation Congo Airways. Cette entreprise de la République Démocratique du Congo vient de recevoir un (...)
lire la suite
Cinat : Le Gouvernement va décaisser près de 82.000 Usd pour l’audit technique
mardi 21 juillet 2020

L'idée de ressusciter la Cimenterie nationale de Kimpese (Cinat SA) refait surface au sein du Gouvernement Ilunga. La relance de la production du (...)
lire la suite
Transactions en monnaie électronique : la BCC met en garde les sociétés illégales
vendredi 17 juillet 2020

La Banque Centrale du Congo (BCC) tape du poing sur la table. Elle est indignée de voir prospérer des structures non agréées qui procèdent à des (...)
lire la suite
La BCC propose une discipline budgétaire pour faire face aux financements monétaires de déficits
lundi 13 juillet 2020

"La crise sanitaire qui a perturbé les économies mondiales a fait que ces économies puissent connaitre une contraction de moins 4 %", a fait (...)
lire la suite
Jacques Kyabula en justice contre la firme sud-africaine Invuke sarl
lundi 6 juillet 2020

* Cette dernière est accusée de non-respect de contrat de livraison de maïs signé en septembre 2019 pour un montant global de 2,86 millions USD Le (...)
lire la suite
ANAPI et USAfBC s’engagent à promouvoir les affaires et les échanges commerciaux
lundi 6 juillet 2020

Dans un communiqué daté du 1er juillet, parvenu à Forum des As, l'Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) fait état de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Réformes électorales : oui, mais…

Comme Paris valait bien une messe, les réformes électorales en RD Congo valent bien un consensus ? Cent fois oui. L'appel du 11 juillet de 12 personnalités politiques et sociales, n'est pas, de ce (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting