Dernière minute :

Pourquoi cet acharnement sur le VPM Tunda ?
lundi 6 juillet 2020

*Contrairement aux folles rumeurs qui circulent, le patron de la Justice congolaise n'a pas démissionné. Et même alors, ce n'est pas sur les réseaux sociaux qu'il le ferait, affirment des observateurs avertis.

Des rumeurs ont circulé le samedi 4 juillet sur les réseaux sociaux, faisant état de la démission du Vice-premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux Me Célestin Tunda Ya Kasende. Interrogées à ce sujet, des sources au niveau du Gouvernement ont démenti cette fausse information. Ce qui, dès lors, soulève des interrogations sur cet acharnement observé actuellement sur le numéro 1 de la Justice congolaise.

Les médias en ligne se sont affolés ce samedi en distillant cette rumeur sur la prétendue démission du Vice-premier ministre ministre de la Justice et garde des sceaux Célestin Tunda Ya Kasende. Curieusement, les mêmes médias se sont rétractés, quelques temps après, en apportant eux-mêmes le démenti à leurs propres écrits. Est-ce un fait anondin? Cette rumeur était-elle alimentée par certaines officines politiques ? Si tel est le cas, pour quelle fin? La réponse à ces questions subsidiaires amène à l'interrogation principale, celle de savoir pourquoi cet acharnement sur Célestin Tunda qui, pourtant, se bat bec et ongles pour redonner à la Justice congolaise ses lettres de noblesse.

Cette rumeur sur la démission du VPM Tunda n'est pas un fait nouveau. Tant, cet homme est au cœur de tous les racontars sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Des tireurs de ficelles sont tapis dans l'ombre.

Tantôt on dit que le VPM Tunda est assigné à résidence tantôt on annonce sa prétendue convocation par la Cour de cassation. Des infos sans aucun fondement qui finissent par disparaître d'elles-mêmes. Car, le VPM Tunda continue à jouir de sa liberté de mouvement.

ON NE DEMISIONNE PAS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

En homme d'Etat et au regard de sa longue expérience, pour avoir été vice-ministre des Affaires étrangères et occupé plusieurs autres hautes fonctions par le passé, le VPM Tunda sait pertinemment bien que s'il doit démissionner, ce n'est pas sur les réseaux sociaux qu'il le ferait. Il connaît exactement où il doit déposer sa démission si cela s'avérait nécessaire.

Ainsi, contrairement à ce qui se raconte, cette question ne relève pas de sa propre initiative, lui qui appartient à un parti, à une famille politique bien connue, lui qui a, sur le plan fonctionnel, un chef direct avec lequel il doit discuter de ce problème qu'est le Premier ministre.

Moralité, parler de la démission du ministre de la Justice comme si c'était une décision que Célestin Tunda Ya Kasende prendrait sur un coup de tête, ce n'est pas connaître cet homme d'Etat. Ce n'est pas comprendre le fonctionnement du Gouvernement, voire de la coalition gouvernementale FCC-CACH. Encore qu'il convient à ce stade où le pays entend aller de l'avant, d'éviter de donner la priorité aux décisions cosmétiques dans le but uniquement de plaire à telle ou telle autre chapelle.

De l'avis de plusieurs analystes et au regard des efforts déployés jusque-là pour améliorer la Justice congolaise, Me Célestin Tunda Ya Kasende s'avère plutôt un pion important pour la matérialisation d'un véritable Etat de droit en RDC, tant prôné par le chef de l'Etat. "Le pousser à démissionner, à ce stade où les populations congolaises ont besoin de lui pour poursuivre les réformes amorcées et celles qu'il entend entreprendre dans le cadre de l'éradication de la corruption et de l'amélioration des conditions de vie des magistrats, n'est pas du tout utile", soutiennent-ils.

Ce, lorsque l'on sait qu'il a été prouvé que tout ce que l'on reproche au VPM Célestin Tunda Ya Kasende au sujet du transfert des avis du Gouvernement sur les propositions de lois des députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata n'est pas du tout fondé sur le plan de la pratique. Tant, c'est ce qu'il a toujours fait, en sa qualité du président de la Commission des lois et de conseiller juridique du Gouvernement.

LE GLAS DE L'IMPUNITE

Les analystes interrogés sont d'avis que l'avènement de Me Célestin Tunda Ya Kasende à la tête du ministère de la Justice a sonné le glas de l'impunité et de la corruption en RDC. L'un des chevaux de bataille du président Félix-Antoine Tshisekedi.

Au-delà de l'amélioration des conditions de vie et de travail des magistrats, le VPM Tunda a, grâce aux actions initiées, permis au pays de recouvrer plusieurs dizaines de millions de dollars détournés dans le cadre de l'exécution des travaux du programme urgent des 100 premiers jours du président Félix-Antoine Tshisekedi, rappellent-ils.

A l'actif du numéro un de la Justice congolaise, ils citent, à titre indicatif, le combat pour l'amélioration des conditions carcérales en RDC, l'intervention pour la fin de la grève dès magistrats et la détermination à redynamiser au sein du ministère de la Justice la brigade anti-fraude et à mettre en place un parquet financier spécialisé dans la répression des infractions de fraude, de corruption, de détournement des deniers publics et de blanchiment des capitaux.

Fort de ce constat, des observateurs avertis appellent le Président Félix-Antoine Tshisekedi à éviter des décisions de nature à enfoncer davantage le pays dans la crise et à privilégier des actes qui permettront plutôt au pays d'amorcer son élan vers le développement socioéconomique intégral. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Sendwe : un boulevard pour l’Udps d’incendier les sièges du Pprd, du parti de Mbikayi et l’église de Sony Kafuta
vendredi 10 juillet 2020

La marche interdite par les autorités politico- administratives suite à l'État d'urgence sanitaire lié au coronavirus a éte maintenue par l'Union pour (...)
lire la suite
Lamuka maintient sa marche pour ce lundi 13 juillet
vendredi 10 juillet 2020

Dans un communiqué daté du 9 juillet, signé par Me Steve Kivwata, Lamuka confirme la tenue de sa marche prévue le 13 juillet courant. La plateforme (...)
lire la suite
Chef-lieu du Lualaba, Kolwezi a vécu normalement hier
vendredi 10 juillet 2020

*"Ici c'est le travail et la cohabitation pacifique entre toutes les communautés", a déclaré Richard Muyej qui se dit fier de ses administrés. (...)
lire la suite
Butembo : 4 manifestants arrêtés pour trouble à l’ordre public
vendredi 10 juillet 2020

Quatre militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS-Butembo) ont été arrêtés ce jeudi 9 juillet à Butembo, en marge de la (...)
lire la suite
Sonny Kafuta pointe du doigt l’Eglise catholique et l’ECC
vendredi 10 juillet 2020

Les manifestants contre l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Commission Electorale Nationale Indépendant ( CENI) ont vandalisé, (...)
lire la suite
5 personnes interpellées, drapeaux et calicots déchirés à Kongolo
vendredi 10 juillet 2020

La Police nationale congolaise (PNC) a interpellé cinq personnes jeudi 9 juillet 2020 à Kongolo dans le Tanganyika, lors de la marche de l'Union (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting