Dernière minute :
REÇUS HIER PAR LE PREMIER MINISTRE SYLVESTRE ILUNGA ILUNKAMBA
Les parlementaires FCC sont formels : " Rien ne justifie l’urgence des pourparlers électoraux "
mardi 11 août 2020

Les présidents des groupes parlementaires du Front commun pour le Congo, récusent l'initiative de la tenue d'un dialogue sur les questions électorales, entreprise par quelques députés nationaux et acteurs de la société civile.

Ces députés et sénateurs l'ont fait savoir à haute et intelligible voix au Premier ministre, Ilunga Ilunkamba qu'ils ont rencontré hier lundi 10 août. Pour ces élus FCC, il existe un cadre pour ce type de démarche, à savoir l'Assemblée nationale dont la prochaine session s'ouvre le 15 septembre prochain. A ce titre, "rien ne justifie l'urgence d'organiser des pourparlers pour examiner ce sujet ", insistent-ils.

" Nous sommes venus remettre officiellement au Premier ministre notre déclaration contre l'organisation d'un prétendu dialogue. Ce dialogue prôné par certains de nos collègues et quelques membres de la société civile est inopportun parce que nous sommes ouverts et positifs pour que la question autour de la matière électorale soit discutée lors de la session prochaine qui va commencer dans à peu près 1 mois donc le 15 septembre", fait savoir le porte-parole des groupes parlementaires du FCC, Didier Manara, à l'issue de la rencontre avec le chef du Gouvernement.

Ce dernier confie que la séance de travail avec le Premier ministre, Ilunga Ilunkamba, a permis également de faire la rétrospective des activités de la session parlementaire dernière, marquée par des "traumatismes verbaux et physiques ".

A l'occasion, ces élus ont rappelé, la perte de leur collègue député suite à " ces pratiques anti-démocratiques".

Ils sollicitent l'implication du chef du Gouvernement pour éviter la violation du siège des parlementaires lors de la prochaine session essentiellement budgétaire.

Les présidents des groupes parlementaires du FCC qualifient l'initiative du groupe des 13 personnalités et tendant à déstabiliser " la République sous couvert d'un présumé dialogue sur la matière électorale. "

On rappelle que le groupe de 13 acteurs sociopolitiques entreprennent, dans le cadre de leur " appel du 11 juillet ", des consultations avec les forces vives du pays et les institutions pour obtenir un consensus pour des pourparlers sur les réformes électorales en vue de baliser le chemin pour des scrutins apaisés en 2023.

Dans leur démarche, ces personnalités ont déjà rencontré notamment le chef de l'État Félix Tshisekedi, le Premier ministre, le chairman du MLC, JP Bemba, le Cardinal Ambongo… Didier KEBONGO
Mme Lokadi dénonce des irrégularités autour de l’arrestation de son mari
mercredi 12 août 2020

* Dans une lettre ouverte à Fatshi, l'épouse de l'ancien Dg de la DGI renseigne qu'un groupe de mafieux opère entre le cabinet du Chef de l'Etat et (...)
lire la suite
Eustache Muhanzi pour un accès de tous à des services énergétiques fiables à un coût abordable
mercredi 12 août 2020

Le ministre d’Etat en charge des Ressources Hydrauliques et Electricité a présidé mardi 11 août la cérémonie de prise de pouvoir des mandataires de (...)
lire la suite
Vers un consensus Gouvernement-pétroliers
mercredi 12 août 2020

La grève des pétroliers de la partie Sud-Est de la RDC préoccupe au plus haut point le Premier ministre Sylvestre Ilunga. C’est dans ce cadre qu’il a (...)
lire la suite
Un groupe de personnalités préconise la reforme globale de l’Etat congolais
mardi 11 août 2020

* Nous ne proposons pas un retour à la case départ. Nous pensons plutôt que l'Etat doit être intériorisé par le peuple congolais ", précise le Prof (...)
lire la suite
Cinq mesures phares pour augmenter les réserves de change et enrayer la dépréciation du Franc congolais
mardi 11 août 2020

Dans tous les pays du monde, excepté quelques pays en crise, dont la RDC, toutes les devises générées par l'activité économique via notamment les (...)
lire la suite
Les parlementaires FCC sont formels : " Rien ne justifie l’urgence des pourparlers électoraux "
mardi 11 août 2020

Les présidents des groupes parlementaires du Front commun pour le Congo, récusent l'initiative de la tenue d'un dialogue sur les questions (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces "affaires", un couteau à double tranchant

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting